Rechercher
  • Jésabel Domberger

Quel loup nourris-tu ?

Mis à jour : 27 mars 2020

"Un vieil homme raconte à son petit-fils en colère :
« Parfois, il m’arrive également de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal. Cette colère ne blesse pas mon ennemi, et elle m’épuise. C’est comme avaler du poison et désirer que ton adversaire en meure. En fait, un constant combat a lieu, tous les jours, à l’intérieur de moi-même, et ce entre deux loups..
Le premier est bon et ne fait aucun tort. Il vit en harmonie avec tous ceux qui l’entourent et ne s’offense pas lorsqu’il n’y a pas lieu de s’offenser. Il combat uniquement lorsqu’il est juste de le faire, et il le fait de manière juste. Il connaît la paix, l’amour, l’espérance, la sérénité, l’humilité, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi.
Mais l’autre loup… celui-là est plein de colère. La plus petite chose le précipite dans des accès de rage. Il se bat contre n’importe qui, tout le temps et sans raison. Il est incapable de penser parce que sa colère et sa haine prennent toute la place. Il est désespérément en colère, et pourtant sa colère ne change rien.
Le petit fils regarde attentivement et longuement son grand-père dans les yeux et demande : Et lequel des deux loups va gagner, grand-père ?
Le grand-père sourit et répond simplement : Celui que tu choisis de nourrir.
Légende amérindienne des Deux Loups

Nous avons tous cette liberté de choisir ce que nous désirons nourrir, et ce surtout en cas de crise. Cette responsabilité là, prenons la à coeur tout en ayant conscience de ce qu'il se passe autour. Apprendre à marcher sur le fil de la vie, conscient de notre mortalité, oui cela demande une certaine folie et un engagement certain.


Nous avançons ensemble et chaque pas que chacun fait pour soi est un pas pour l'ensemble du système. Et si nous laissions notre regard embrasser tout ce qui nous entoure, La Vie comme la Mort, la Jeunesse et la Vieillesse, la Santé comme la Maladie, le Jour comme la Nuit, l'Intérieur comme l'Extérieur, les Sorties comme le Confinement, la Création et la Destruction, nous cesserions peut être de séparer des éléments qui vont de pairs et s'harmonisent dans une danse qui a son propre rythme et ses propres règles de Jeu.

Et si nous arrêtions de chercher ou d'accabler des bourreaux extérieurs pour se rendre compte de tous les espaces en nous et ne serait-ce que dans nos relations proches où nous sommes, ou avons été, les tyrans, les destructeurs, les abuseurs, les profiteurs, les manipulateurs, les menteurs, les tricheurs,...

Oui j'ai été un peu de tout cela parfois, même au sein des relations les plus précieuses, et j'ai l'intime conviction que c'est en faisant la paix avec moi-même que je contribue à créer la Paix dans ce Monde.


Posts récents

Voir tout

Tendresse